anglophobie


anglophobie

anglophobie [ ɑ̃glɔfɔbi ] n. f.
• 1829; de anglo- et -phobie
Aversion pour les Anglais et ce qui est anglais. ⊗ CONTR. Anglophilie.

anglophobie nom féminin Aversion pour les Anglais, pour ce qui est anglais.

anglophobie
n. f. Sentiment d'aversion pour les Anglais, pour tout ce qui est anglais.

⇒ANGLOPHOBIE, subst. fém.
Aversion pour le peuple anglais et pour tout ce qui s'y rattache. Anton. anglophilie :
Lorsqu'il [M. Colombel] n'est plus préoccupé de ses antipathies, de son anglophobie, il s'anime et plaide pour l'humanité.
BALZAC, Œuvres diverses, t. 1, 1850, p. 639.
Rem. Considéré comme un néol. ds Ac. Compl. 1842 et ds BESCH. 1845.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1829 (BOISTE [et non éd. 1823]). Composé des éléments anglo- et -phobie, prob. sur le modèle de l'angl. anglophobia « id. » attesté dep. 1793, texte anglo-amér. (JEFFERSON, Writings, VI. 250 ds DAE : We are going on here in the same spirit still. The Anglophobia has seized violently on three members of our council. Ibid. 251 Anglophobia, secret Antigallomany, ... have decided the complexion of our dispositions); dep. 1816, texte angl. (W. Taylor in Monthly Rev. LXXX, 501 ds NED).
STAT. — Fréq. abs. littér. :4.

anglophobie [ɑ̃glɔfɔbi] n. f.
ÉTYM. 1829; de anglo-, et -phobie.
Hostilité pour les Anglais et ce qui est anglais. || Une vague, un courant d'anglophobie. || Une anglophobie linguistique.
CONTR. Anglophilie.

Encyclopédie Universelle. 2012.